Pour avoir moins peur de demain

Parfois j’ai peur de demain.
Des guerres qui continuent, de la maladie qui revient, du triste qui ne s’arrête jamais.
Et puis il suffit de les croiser, elles et leurs rires et leurs 13 ans et demi.

 

Il suffit de prendre deux grands jours au temps promis des belles vacances
de tracer la route vers le monastère avec leurs blagues à l’arrière de l’auto et le soleil dans les yeux
de nous installer dans le logis Saint-Benoît comme si on était chez nous en vrai pour longtemps
de se dire qu’on est drôlement bien ici avec les Soeurs et avec Dieu un peu, beaucoup peut-être
de les regarder fermer leurs paupières dans la chapelle et de les trouver belles
de marcher de chanter de faire des ricochets et de sourire encore dans la campagne d’un doux février
de manger des crêpes du sucré de la galette et des chamallows grillés dans la grande cheminée
de jouer au Perudo comme si on jouait nos vies à chaque coup de dés
de raconter des bouts de ces vies, pas trop, juste pour être là, ensemble
de rire encore de rire toujours et d’être bien

Il suffit de prier assises au bord de la pierre dans le silence d’un soir
de murmurer un mot deux à peine qui rassurent avant la nuit et de se dire le bonne nuit qu’on ne s’est jamais dit
de prendre un petit déjeuner ensemble c’est drôle on ne se voit jamais au petit déjeuner d’habitude
de prier aux Laudes de prier vraiment d’être grandie de leurs petites prières d’enfants
d’écouter soeur Renée combien c’est immense comme elle aime
d’écrire quelques phrases en couleur pour se souvenir d’aimer d’aimer mieux
de se dire qu’on est drôlement bien même si le monde est difficile vraiment et que Dieu est là c’est sûr
de ne pas se le dire justement de le vivre pleinement d’avoir envie de le vivre oui
de finir par gratter nos semelles boueuses sur le bord de la pierre en silence
d’ôter un peu le moins bon d’espérer le doux le meilleur tu crois ?

Il suffit de presque rien comme dans cette vieille chanson
de regarder dans leurs yeux d’écouter leurs mots de sourire avec elles

Il suffit de prendre deux grands jours au temps promis des belles vacances
de tracer la route vers le monastère avec leurs blagues à l’arrière de l’auto et le soleil dans les yeux
Pour avoir moins peur de demain.

 

16465834_942539222548603_2097418962282217472_n(1)

 

4 thoughts on “Pour avoir moins peur de demain

  1. Moi aussi j’ai peur du lendemain mais il me suffit de voir une pépite dans la journée pour oublier et profiter de l’instant présent. ..
    Merci Corine pour ma pépite du jour..😊
    Bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *