Ce qui restera

18 août 2019 4 Par Corine

Il y a quelque chose de curieux dans mon époque, quelque chose que personnellement je vis curieusement. Des tas de bouts de vies et d’avis et d’envies qui s’affichent sans cesse sur mes écrans. Des vies proches parfois pour un temps et le temps virevolte et le temps passe, infidèle, oublie, disparaît. Le plus souvent ce sont des vies lointaines voire inconnues qui, l’espace d’un instant, d’un clic, d’un hasard s’approchent de moi et semblent même faire partie de ma vie à ce moment-là. Et tous ces bouts de vies et d’avis et d’envies s’emmêlent me laissant cette curieuse impression de mieux connaître le monde. Ou plutôt de ne rien connaître du monde, finalement, parce que souvent en les lisant je me sens bien loin plus loin tellement loin de tous ces bouts de vies, ces avis, ces envies. Cette toile qui tisse des fils accroche un lien parfois c’est vrai je l’avoue au détour d’un partage le garde un peu le défait le dénoue presque aussi vite et. Que reste-t-il au fond ?

 

Il reste la vie.

 

Chris a posé son petit cadeau sur la table. C’est un tout petit truc de rien tu sais. J’ai souri aux  chocolats.
Il y a chaque été ce temps pour nous retrouver. Son ami à lui – l’homme de ma vie- son ami depuis 34 ans. 34 ans, bien avant moi. 34 ans, une vie.
Mes amis aussi. Oh… on ne tient pas les comptes, il ne s’agit pas de cela. Ce n’est pas seulement un compte d’années qui compte en vérité et puis, Chris on ne la connaît pas depuis très longtemps, quelques petites années seulement pourtant qu’est-ce qu’elle compte. Ce n’est pas le compte d’années qui fait l’amitié, un peu quand même oui je sais il faut du temps, mais il y a bien autre chose on le sait. Mais quoi ? Ce n’est pas qu’une histoire de vraies vies de partages de temps il y a tant de vraies vies il n’y a que ça et de partages ailleurs qui ne feront jamais l’amitié. Alors quoi ? Et nos mots, nos sourires, nos délires et nos bras qui nous embrassent. Et se racontent pendant des heures et des heures nos bouts de vies nos avis nos envies nos vies qui tissent des fils et des liens. Que restera-t-il au fond ?

 

Il restera la vie.

 

Il y a toujours ce moment où l’on rit où l’on joue où l’on est même un peu fous puis cet instant soudain qui s’installe dans nos silences. Cet instant où nos brûlures se racontent. La mort de son fils. Chris nous dit qu’elle se demande si elle croit elle ne sait pas elle n’a pas l’habitude de parler comme ça mais elle espère il y a une chose qu’elle espère c’est le revoir son garçon son petit son grand un jour. Un jour.
J’espère que je le reverrai un jour.
Il y a nos silences encore et nos voix qui se taisent  autour de la table et si je pouvais les dessiner je les tracerais sur les murs entre nous tous ces fils invisibles que je vois ces liens qui nous relient nous retiennent nous attachent nous aiment. Le jeu de cartes s’est arrêté. Chris qui ne sait pas si elle croit en Dieu nous dit encore j’espère qu’on se reverra, qu’on se reverra tous. Après. Parce qu’on s’aime non ? Bon, on se la fait cette troisième partie ? Et nos vies continuent.

 

Il restera la vie. Ces p’tits grains de sel qui nous la font aimer.

 

C’est peut-être cela qui reste au fond. Ceux avec qui je veux mon éternité.

 

Pour partager ce billet