Le p’tit truc qui fait aimer

« Est-il permis le jour du Sabbat de faire le bien ou de faire le mal ? »

 

Et puis revient ce lundi matin. Celui qui n’est plus celui de LA rentrée.
Celui qui retrouve le quotidien.
Un lundi matin tout simple.

Je me souviens qu’elle me racontait l’ordinaire des jours un peu à la manière de l’évangile de ce matin.
« Il n’y a pas de matins exceptionnels, il n’y a pas de jours extraordinaires.
Il y a dans chaque matin une promesse, celle de faire du bien, celle de faire le bien, celle d’aimer. Et les jours extraordinaires sont seulement ceux où l’on y est un peu arrivé… oh  un peu…, un peu seulement, vraiment un peu, n’oublie jamais que Dieu nous demande ce qui est à notre mesure. »

Et puis revient ce lundi matin dans l’ordinaire d’une nouvelle année de classes. Celui qui retrouve leur quotidien.
Un lundi qui sera peut-être compliqué.

Je vais attraper le quotidien des heures en espérant que chacune d’elles puissent avoir un tout petit peu, un vraiment tout petit peu de l’extraordinaire de Dieu, vous savez, le p’tit truc, le tout p’tit truc qui nous fait aimer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *