Du Carême, de la neige, de la boue, du Carême

J-8

Dans ma boîte mail, ça fait déjà une ou deux semaines qu’on me cause de mes efforts et de retraite histoire de prier mieux et de prières histoire de se retirer un peu.
Hier, le pape n’a pas manqué de me rappeler que la météo de nos coeurs n’était pas loin de celle de nos ciels. Frisquet le temps, frisquet tout le temps.
Je suis catholique, pratiquante et dans une semaine, c’est le Carême.

Et tu sais, souvent, je me demande en regardant tout près de moi et un peu plus loin, ce que ça change.
Oui, ça change quoi hormis le fait de se dire qu’on est catholique, pratiquant et qu’on va entrer en Carême. Dis, vraiment ?
Parce que des propos déplacés, des paroles méchantes, des mots qui font mal, des regards de travers, des mains au fond des poches, il y a la bonne dose chez les cathos. Et puis, tu vois je file chez Bernard et Lise, et Marc aussi, Mylène même, non vraiment il n’y a pas plus athées que ceux-là, et chez eux il y a toujours tout l’amour de la terre et pas de mots à l’envers.
Je sais bien. Oui je sais ce que tu vas me dire. Et je ne suis pas une sainte. Je sais aussi.
N’empêche. J’ai un peu de mal avec tout ça tu vois. Avec nos Carêmes de belles paroles qui ne nous changent pas.

J-8
Je suis arrivée chez père Louis. On s’était dit qu’entre une matinée pédagogique et des copies, ce serait reposant. J’ai tout déposé en vrac. Les mots qui font mal, les cathos, le monde, Bernard et Lise et ce fichu Carême.

Il a écouté.

Il s’est levé.

Il a ouvert la fenêtre sur son jardin.

– Tu as vu la neige, il y a une belle épaisseur dans l’allée.

Il est tout sauf sourd Louis. Je savais qu’il m’avait entendue, et écoutée. Il a continué.

– Ce matin, je suis allé marcher un peu. J’ai rapporté des bûches de là-bas, tu vois, la petite remise. J’ai tout sali. Mes pas, mes traînées de bois dans la petite brouette, c’était vraiment moche. C’est fou comme j’en n’avais pas envie du tout de la salir la neige mais bon j’ai fait ce que j’ai pu. Et j’avais besoin de ça pour qu’on soit bien maintenant avec un bon feu. Et puis il a reneigé. Et c’est à nouveau tout joli.
Tu sais, il faut que je retourne chercher du bois pour demain… Il reneigera tu crois, t’as écouté la météo ?

J’ai écouté. Pas la météo. Père Louis.

J’ai souri.

 

Je suis catholique, et pratiquante et mon Carême commence dans 8 jours.
Je sais pourquoi.
Pour poser un peu d’étoiles de neige sur le moins beau, sur mon moins beau, sur ma boue, à force d’aimer.
Et comme neige au soleil…, qu’en restera-t-il ?

Mais recommencer.
Encore
Et encore
Toujours.

Je suis catholique, et pratiquante et mon Carême je l’aime.
Pour ça:
Un jour, je le crois, la neige reviendra et laissera du beau même sous nos pas tout crottés.
À force d’aimer.

 

4 réflexions au sujet de « Du Carême, de la neige, de la boue, du Carême »

  1. Bon. Heureusement que nous ne sommes pas tout de suite Saints hein 😉 et que des non-cathos, non-chrétiens sont plus que de très chouettes amis hihihi . Mais Corine, je comprends ce que tu écris et suis assez d’accord sur le fond. On est toujours un peu plus agacés de nos péchés. Finalement, les années se suivent et se ressemblent… et nos Carêmes sont d’infimes pas (parfois en arrière même) alors on recommence oui, encore, et encore et toujours. 🙂
    Bon Carême à toi et à tous ceux que nous connaissons ensemble!

    Répondre

    1. Merci !!! Tu sais, ce n’est peut-être pas tant nos péchés qui m’agacent que cette façon parfois (parfois hein pas toujours) un peu…comment dire… « hautaine » de juger l’autre, d’être méprisant, sous prétexte de « suivre Sa Parole », peut-être même de détenir une vérité, la vérité… Bon ce n’est pas facile à dire ici, je ne veux pas caricaturer et mes mots caricaturent. Bref. Un Carême plus humble peut-être oui plus petit, plus proche, plus aimant. 🙂 et sinon, oui, d’accord avec toi sur tout. Et bises!

      Répondre

  2. Bonsoir Corine et Mat,
    Mat, vous avez raison. 😉
    Alors moi, je suis athée, enfin à peu près parce que ce n’est pas si simple. Une chose est certaine c’est que je ne fais pas le Carême. Quand l’an dernier (c’était l’an dernier ??) Corine m’a expliqué toute l’histoire (et c’est long mais elle raconte très bien), j’ai été un peu scotché qu’en 2000 et quelques, des hommes, et des femmes, et des enfants aussi s’attachent encore à ça. J’ai été impressionnée en fait. Je t’ai presque enviée Corine d’avoir un temps pour te tourner vers Dieu en priant et vers les autres en donnant et en aimant. Corine, tu t’en fous, tout ne peut pas être parfait comme tu voudrais (tu es une jolie rêveuse), tu vas avoir 40 jours précieux pour aimer, prier et donner. Et ça c’est ton cadeau non ?

    Répondre

    1. C’est bien ce que je disais. Tout l’amour de la terre et pas de mots à l’envers: merci Anne-Cé. Tes mots sont cadeaux. 🙂 <3

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *