4 commentaires

  1. Heureux difficile mais tellement beau. Comme tous ces textes qui apportent un beau sourire. Une parenthèse dans une journée. L’insouscience de l’enfant rend elle le bonheur plus facile vaste question… 🙂

    1. Merci Claire pour tes mots toujours; je ne suis pas certaine que l’enfant soit insouciant, je crois qu’il porte des soucis très souvent mais il a l’espérance en lui d’être heureux, de vouloir l’être du moins, les rêves qu’il pense accessible…cela change un peu le regard qu’il porte sur le monde je crois.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *