Grains de pluie – Grain d’Avent (2)

Il faut toujours reprendre la route après le dimanche un peu cocon et quand celle-ci se fait grise et pluvieuse, on regrette vite le plaid sur le canapé, le chocolat chaud et le film de Noël tout dégoulinant de bons sentiments.
On resterait bien au chaud de nos maisons pour L’ attendre.

Il y a toujours ce premier cours du lundi matin où leurs 14 ans sont encore dans les matchs de basket du samedi, dans un anniversaire entre copains ou même dans un dimanche après-midi à jouer au Tac-Tik avec les cousins chez les grands-parents.
Ils seraient bien restés au chaud de leurs maisons à attendre.

On s’est dit que c’était notre tour d’aller ranger le local SDF aujourd’hui, ils s’étaient même inscrits pour y déposer une couverture, quelques paquets de café, des conserves et des chocolats. Il pleut. Un gros grain même. On pourrait reporter à demain. Il n’y a rien d’urgent.
On resterait bien au chaud du collège à attendre.

 

– On passera entre les gouttes !
La bonne humeur des uns et l’envie des autres nous ont finalement décidés. Et puis ça urge d’aimer m’a soufflé une petite voix. On a pris le chemin à pieds jusqu’au local. Parapluie et capuches, et nos sacs à dos remplis.
Porte close.
La dame de l’accueil de la mairie nous avait prévenus: le jeune homme SDF arrivé hier soir travaille le matin. Il a trouvé un petit travail pour la semaine.
– Madame, on peut attendre un peu…
Un peu oui, il faudra être à l’heure pour la reprise des cours.

Il est arrivé. Un vrai sourire pour nous remercier.
– Vous ne voulez pas entrer un peu au chaud ?
On n’a pas refusé l’invitation. Les élèves se sont assis au bord du lit.
Il leur a raconté ses déroutes et une drôle de  jeune vie, son espoir de repartir aussi. En quelques mots. Le temps s’est arrêté, la pluie aussi je crois.

On a repris le chemin du collège. Avec la pluie à nouveau,  avec ses mercis et nos vous nous donnerez de vos nouvelles d’accord ?
On a bien fait de sortir de nos conforts, d’oser les grains de pluie.
–  On a bien fait de venir !
Les jeunes heureux d’un partage sont toujours très beaux à entendre, à regarder sourire aussi.

Retour sous un gros grain. Grain de gris. Difficile de passer entre les gouttes mais peu importe. Sortir nos mains de nos poches nous a réchauffé le cœur.

 

En ce deuxième jour de l’Avent, déjà tentée d’hiberner, de garder le Seigneur au fond de mes p’tites prières, de ne plus regarder le monde sous cette fichue pluie. Et de L’ attendre au chaud.

C’est pourtant Lui qui m’a dit « Va !  File entre les gouttes ! »

Deuxième jour d’Avent. Puissent les grains de pluie et tous les gris ne pas vous arrêter en chemin. Bonne route à continuer.

À demain.
Corine

 

Si vous souhaitez partager ce billet

4 commentaires

  1. Merci Corine de nous rappeler que même si c’est toujours un peu difficile de sortir de nos zones de confort, c’est la joie qu’Il nous promet de l’autre côté de nos résistances.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *