Petite pause (1)

8 juillet 2019 4 Par Corine

Petites pauses. Petites poses aussi.
C’est ce que je vais vous écrire un peu cet été sur un fil d’une pile de lectures à partager, de paysages beaux comme des clins Dieu, ou peut-être de rencontres qui font grossir le cœur. À quel rythme ? Je ne sais pas. On verra bien ce que mes yeux trouvent à raconter. Une chanson…?  ou mes oreilles qui sait !  😉

Et ça commence là. Premier jour de vacances.
Petite pose… en photo souvenir

Je ne sais pas vraiment pourquoi mes enfants le sont tant.
Complices.
De cette complicité qui garde les mots murmurés, partage les rires, aime la vie et fait des projets. Bien sûr qu’il y a leur vie, les études, le travail, les amoureux et amoureuse qui comptent, et pour nous aussi. Bien sûr qu’ils ont leurs propres ailes, leurs propres chemins, leurs jardins secrets.

Mais il y a cette photo.

Je crois qu’à force de vivre beaucoup de belles choses et des moments plus difficiles ensemble, il reste cet “ensemble”. Et cette promesse qui répète le mot : “On partira toujours en vacances ensemble, même si on ne vit plus ensemble.”
Voilà. On vit ça maintenant. Une chance. Un trésor.
Au milieu de nos projets aux uns et aux autres, on essaye de prendre le temps d’un temps ensemble.

Rien n’a vraiment changé. Je prépare mes petites listes, encore et toujours pour que nous puissions partir avec eux dans une semaine et ne rien oublier. Et en les écrivant, je lève la tête sur le panneau de photos au-dessus d’un bureau, là où j’ai posé des souvenirs pour garder le précieux en vue.
Je décroche l’une d’elles.
Je regarde de plus près.
Je me souviens bien.
J’ai toujours aimé photographier ces instants-là.
Instants de pause, au gré d’une plage, à regarder des petites choses de rien du tout sur le sable.
Ensemble.

 

On verra bien ce que mes yeux trouvent à raconter.
Peut-être que c’est cela une vraie pause d’été quand on a ma chance de pouvoir la vivre comme on veut vraiment.
Retrouver nos regards, le presque même que Lui, pour toutes les petites choses de rien du tout.

 

 

Pour partager ce billet