Ma petite douzaine

14 septembre 2019 8 Par Corine

Ma petite douzaine. Je leur ai déjà trouvé ce petit nom. Je n’ai pas osé davantage.  😉

Douze c’est peu, au milieu des plus de 90 de leur âge, douze à oser, douze cette année. Douze à emmener faire un bout de chemin de caté.
Bien sûr on laissera notre porte ouverte, peut-être qu’au fil des vendredis, d’autres oseront. Douze c’est peu. Douze quand même.

Petit collège, “catholique” écrit quelque part dans son histoire, sur son fronton comme une simple volonté d’être là pour tous, universel au milieu d’un petit bout de campagne qui même si elle remplit davantage qu’ailleurs son église le dimanche, ne va plus beaucoup au caté.

On ne va plus au caté, on ne va plus à l’église mais je crois bien que Dieu est dans leurs vies autrement. Comment ? Pas de réponses toute faites mais ces sourires, ces mains tendues, ces idées pour être là, pour aider, ces silences en forme de petite prière ça doit bien compter non ?
Comment ?

F., du haut de ses presque douze ans, a peut-être raconté un bout de ce comment vendredi.

” J’allais au caté quand j’étais petit…je faisais même un peu le bazar, je n’aimais pas ça, je m’en fichais…la messe, quand on y allait je trouvais ça long, ça ne me faisait rien à part m’ennuyer. Et puis il y a eu cette année-là où j’ai perdu cinq membres de ma famille. Cinq la même année.”

Mes onze écoutaient.
On peut la voir parfois, l’apercevoir du moins, la véritable écoute dans leur tête juste penchée, dans leurs yeux qui attendent, dans leurs mains qui s’arrêtent.

“Cinq…on se dit ce n’est pas possible. Voilà. Je ne sais pas trop mais après tout ça, je me sentais bien quand on allait à l’église. Après oui, j’ai bien aimé venir au caté.”

Mes onze écoutaient encore. Le silence encore.
Et puis l’un d’entre eux a pris la parole.

” Alors, ça te faisait du bien ?”

” Oui. Mais autre chose aussi… ça me disait surtout des mots qui font du bien.”

 

Ma petite douzaine. Je leur ai  trouvé ce petit nom. On a commencé la route ensemble vendredi.

On a déjà fait un joli bout de chemin.

 

 

 

Pour partager ce billet