Vent tourbillonne

12 décembre 2019 2 Par Corine

Jour 12

A mi chemin.
Souvent, à mi-chemin d’une randonnée, je fais une pause, je reprends mon souffle, je regarde la route déjà parcourue. Souvent aussi, l’énergie et le courage me manquent mais en même temps, savoir que la moitié est faite et que plus je vais avancer désormais, plus je vais m’approcher de mon but, cela me redonne de l’élan.

A mi-chemin.
Je crois qu’hier matin, j’en étais un peu là avec mon Avent. Je ne sais pas pour vous mais l’élan du commencement s’essoufflait un peu. La fatigue l’emportait sur la prière, la tristesse sur la joie, le gris sur la lumière et même en classe, les remarques aux élèves plus que les sourires, ça ne me ressemblait pas. Mains fermées, cœur tout rétréci. Je me suis arrêtée en début d’après-midi avant de me remettre au travail, j’ai repris mon souffle, j’ai regardé ce qui avait été fait et  je me suis dit que plus j’allais avancer désormais, plus Noël se ferait présent et Lui, Il saurait bien me redonner l’élan qui me manquait.

 

C’était peu de le dire.
C’était peu de Te prier.
Vraiment.

 

Il y a eu comme un tourbillon.

 

 

Je ne peux pas tout vous raconter en détail, ce ne serait guère intéressant.
Essayez simplement d’imaginer une tonne de choses à faire comme on peut en avoir à faire qui s’accumulent, qui s’emmêlent, qui pour certaines auraient même dû être faites, une montagne de trucs à solutionner, oh petits pour certains mais il fallait y passer un peu de temps, des tas de mots sur une liste et presque tout, en un tourbillon d’après-midi, s’est résolu. Je ne dis pas que je les ai résolus même si oui, c’est vrai , je les ai résolus et j’ai rayé les mots sur ma liste de trucs à faire les uns après les autres. Mais ce n’est pas tout. Il y a eu comme quelque chose d’autre.

Il y a eu comme un tourbillon.

– C’est fou…j’avais plein de gens à voir, plein de choses à dire et à faire et à penser et à préparer et tout s’est fait…et surtout, tout est arrivé à moi !
Annie a souri de m’entendre raconter tout ça, au presque soir, à la sortie du supermarché.

Un tourbillon de bonnes nouvelles, une multitude de petits hasards et de… comment dire… d’heureuses coïncidences.
Coïncidences, hasards.
Non, pas à ce point.  Je crois que ça ressemblait bien au Vent de l’Esprit, celui qui pousse, qui souffle, qui donne de l’élan.
Celui qui veille aussi.
Celui qui m’entend.

 

Jour 12
A mi-chemin, Seigneur, donne-moi  d’avoir confiance en Toi et de garder cet élan pour faire de ma deuxième moitié d’Avent un temps donné, vers les autres plus que vers moi
Donne-nous cet élan, ce tourbillon d’amour, celui qui sait ouvrir nos mains et grossir nos cœurs.

Please follow and like us:
error0