Coup de main (14)

12 mars 2020 3 Par Corine

Je crois n’avoir jamais entendu autant parler de nos mains pendant un Carême.

Hier soir en rentrant d’une longue journée, fatiguée, j’ai posé mes mains sur mon clavier.
Elles sont restées silencieuses.
Ou plutôt, muettes.

Ce matin, à nouveau, j’ai tenté l’écriture.
Et à nouveau, muettes.
Elles qui ne tarissent jamais.

J’ai ouvert ma messagerie.
Retrouvé un sourire d’Anne-Sophie et quelques-unes de ses photos.
Et mon appel au secours. Vers elle.

Entendu.
Je crois qu’Anne-Sophie les a toujours entendus.

Merci Anne-So de “ta respiration en cours de route”.

Voici pour vous, aussi.
à demain, peut-être avec un autre coup de main. 😉

« Je remets mon âme entre tes mains »

Regarde, Seigneur, d’abord je la prends dans mes mains à moi. Comme un oisillon qu’on risque d’étouffer sans y faire attention, nu et fragile, incertain, mais plein de vie. Je la prends dans mes mains un peu sales, un peu maladroites, un peu étroites. Ces mains à qui pourtant Tu confies tant de choses, Seigneur. Je la prends dans mes mains et je te la tends, je la remets entre les tiennes, de mains. Je te la remets comme le don précieux que Tu m’as fait, qui vient de Toi, et que je dépose là où elle pourra grandir et devenir belle. Je remets mon âme entre tes mains. Tes mains de Père éternel, si douces, si confiantes, si rassurantes. Dans cet écrin de tendresse et de force, comblée de ton amour, elle pourra prendre confiance, mon Dieu, et se nourrir de Toi pour abreuver ma vie.
« Je remets mon âme entre tes mains » – dans un soupir de soulagement, un réconfort immense, même si ce mouvement demande un peu de force, celle du lâcher-prise, un peu de confiance. Même si ce geste, Seigneur, il faudra le refaire tous les matins, à chaque minute. Même si je sais que je serai souvent tentée de la reprendre pour en faire à ma guise, souvent tentée de tourner le dos à tout ce qui n’est pas si simple, dans cet abandon-là.
                                                                                                                                               Anne-Sophie F.

 


©AnSoF

 

 

Please follow and like us:
error0