Petite râlerie, petit clin Dieu

8 septembre 2020 2 Par Corine

J’ai repris la route des matins vers le collège et comme souvent à cette période, le soleil levé depuis une petite heure, me fait face.
J’ai beau mettre mes lunettes de soleil sur le nez, il éblouit vraiment. J’ai beau regardé droit devant, il éblouit encore. C’en est plus qu’agaçant parce que je suis obligée de lever le nez- assez haut- pour bien voir ma route, et de ralentir aussi, et d’être plus que vigilante. Et j’peux même pas chantonner tranquille.
Ma route est sinueuse, la prudence s’impose en attendant ou l’hiver ou le changement d’heure je ne sais plus très bien bref en attendant que ce fichu soleil ne soit plus si ardent, ni si présent, ni si lumineux !

Ce matin, rebelote.
Enfin presque.

Il y a eu cette vieille chanson que j’aime bien qui a démarré EXACTEMENT en même temps que je râlais et au moment même où je me demandais si Ta fichue Lumière ressemblait à ça parce que si T’avais une bobine un peu plus ordinaire Tu dégagerais de ma vue… Bref. Je râlais contre le soleil et Tu t’en es pris plein la face.
J’ai ri toute seule.
Et j’ai murmuré un pardon de presque rien.
Et j’ai fredonné en levant le nez.
Et j’ai ri encore. En faisant gaffe à ma route quand même.
Ça fait du bien de rire de ses râleries quotidiennes.

 

Je me suis dit que ça ressemblait à Ta présence, cette Lumière qui m’agaçait.Parce qu’à bien y regarder, elle m’aide à ralentir un peu, à veiller, à prendre soin. Et T’es tellement là que j’ai beau mettre des lunettes pour m’en cacher parfois, ou vouloir que Tu sois autrement ou moins présent ou ailleurs ou que Tu m’laisses un chouilla tranquille, et bien non.
T’es là.

Et je crois bien que Tu continues à me faire lever le nez pour mieux voir.  😉

Please follow and like us:
error0