Un ami

20 mars 2019 0 Par Corine

………..

 

 

Il y a rarement mais parfois des mercredis tout entier de repos. Le moment où tu te dis enfin du temps pour lire, bricoler, cuisiner et…aller chez ta coiffeuse préférée. Alors tu ouvres tes Lectures au matin, plutôt joyeuse, tu grappilles Sa parole et tu te demandes quels fruits elle donnera dans cette journée que tu veux jolie.
Tu lis un peu les réseaux. Tu fermes tout. Pour le joli, en ce moment, c’est pas toujours le meilleur endroit. 😉
Alors tu pries, encore un peu, pour un peu plus de paix, entre deux gorgées d’un bon café et hop c’est parti.
Finalement, La Parole de Dieu, tu la glisses dans un coin de ton cœur et peut-être bien que tu vas l’oublier au gré des heures.

Mais ce serait sans compter sur ses clins Dieu.  😉

Il y a des situations à bien les regarder, je les trouve drôles et drôlement chouettes aussi. Comme celle-ci. La tête en vrac, un peu shampouinée (décidément Seigneur Tu aimes bien venir faire un tour dans mon salon de coiffure 😉 ) et  à côté de moi, une petite dame que j’ai déjà vue quelque part mais je ne sais plus où quand elle me demande de lui passer s’il vous plaît le “Paris Match” avec Coluche en couverture en même temps qu’un “C’est vous qui lisez parfois à la messe, non ?”
Si.
Voilà.
J’étais dans mes potins sur Meghan et Harry et me voilà revenue à mon église.
Et un petit bout de conversation. Suffit de peu pour se parler.
La petite dame, elle ne parle pas trop de l’église d’ailleurs, mais plutôt de Coluche oh j’aimais bien ses sketches enfin pas tous et les Restos du Cœur c’est vraiment bien les gens qui se démènent pour les autres, il y a vraiment besoin de partages. Elle connaît aussi quelqu’un du Secours Catholique d’ici.
On y revient, doucement.
J’aime bien ce qu’elle dit, simplement. Et ses petites fossettes quand elle le dit.

Et puis, peut-être bien qu’elle ose.
– En fait… la dernière fois que je suis allée à la messe, c’est vous qui m’avez donné la communion.
– Ah oui…ça m’arrive.
Je souris.
– Oui, vous souriiez, c’est sympathique.
– … En même temps… ce ne doit pas être triste !
– Ah non,vous avez raison, j’aime l’église joyeuse… oh! vous avez vu cette recette, c’est original !

Elle est passée au dernier numéro de “Prima” et à ses recettes de poissons.
Et moi, on terminait de me faire une tête un peu coiffée.

 

On s’est dit au revoir, à bientôt peut-être.

 

Au soir, je me remémore cet échange, très court, entre les magazines, le sèche- cheveux et l’église.
Et je repense au fil de ma journée, loin des réseaux et de l’actualité catho.

La p’tite dame au salon de coiffure et un peu de l’église qu’elle aime joyeuse.
Le rangement d’un bureau qui débordait vraiment.
Les parfums de cuisine pour partager un repas entre collègues demain.
Le soleil  timide pour un nettoyage de jardin avec le p’tit mari enfin… plutôt à le regarder en bouquinant un peu.
Une jolie lecture. Très. Je reviendrai la raconter.
Les préparatifs des 24 heures en abbaye ce week-end.
Les essais de bricolages pour l’éveil à la foi des tout-petits.
Les bonnes nouvelles des enfants.
La vie, doucement.

Pas un mot sur les scandales.
Du vrai repos.

 

Au début du soir, je reprends mes Lectures du jour.
Sa Parole au creux de moi, restée là. Pas vraiment de mots retenus aujourd’hui, ni de phrases. Absent ?
Non, une pensée pour Jérusalem. Quand même.
Fermer les yeux.
S’y revoir encore.
Pas vraiment de mots retenus aujourd’hui, pas une parole mais Sa parole tout le temps, comme une présence.

Je me souviens d’une grand-mère qui me disait souvent que lire les Évangiles c’était comme parler à un ami.
Il doit y avoir de ça dans mes Lectures.
Comme un lien d’amitié avec ses clins Dieu. 😉

 

Que ce chemin de Carême, par nos Lectures, nos prières, nos gestes nous ramène à l’essentiel dans nos vies, qu’il puisse être aussi un chemin avec Dieu, tout près, comme un ami.  🙂

 

 

 

Pour partager ce billet